Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 19:42

j'approche...je le sens...

ces gouttes de pluie tombées à travers l'imposte, quand, assis dans le train qui me ramene a la maison, je m'absorbe dans mon téléphone

j'aurais presque pu les compter une à une, et soudain le bruit du roulement, presque la mer, et l'odeur des arbres tout proches

et la lumière partout, cette lumière étrange des pluies d'été, quand le ciel est partagé, divisé, taché de lumière

quand on peut voir la pluie tomber sur l'horizon à grandes aires grises qu'on croirait dessinées, que l'odeur qui remonte des rues soudain trempées a plus à voir avec celle de la plage et du sable mouillé

hésitant entre suivre mes pensées et suivre cette chanson fredonnée par les escaliers mécaniques, les morceaux de papier pliés, la scie des gouttes qui tombe, qu'on écoute depuis l'auvent de la gare en hésitant à s'aventurer

et puis je plonge, me frayant un chemin au travers des gouttes qui chantent, et collent bientot ma chemise à ma peau, dans cette chanson au gout saumatre qui tombe et rebondit

et bientôt tout a disparu ou plutot tout est là, l'odeur des marronniers leur tronc imbibé leurs feuilles ruisselantes de pluie, le merle qui s'abrite, les tâches dans le ciel qu'on appelle nuages les gouttes qui sonnent sur les velux de la residence

tout est là maintenant la lumière presque l'océan

les marronniers sentent

si bon

le bruit de la pluie

Partager cet article

Repost 0

commentaires