Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 21:51

Au hasard des rencontres sur la voie du coeur, j'ai trouvé des gens pour m'en parler sous le nom de revolution interieure. J'aime ce nom, le choc qu'il masque sous une apparente simplicité. La revolution, c'est de changer le centre du monde, ou celui autour de laquelle il tourne. Mais quel est le centre du monde intérieur ?

 

Pour moi, le chemin a commencé le jour où j'ai réalisé que la frontière que je mettais entre intérieur et extérieur n'était qu'apparente. Que tous ces conflits, c'était bien moi qui les créais, tout comme je pouvais créer les conditions de l'harmonie. Que les aspects qui me déplaisaient chez les autres n'étaient que des reflets de ce que je n'appréciais pas chez moi. que l'énergie que je mettais à transformer le monde en ce que j'en attendais était à la fois mal reçue des autres et un gaspillage insensé, et même pas un gage de bonheur. Et que je n'avais aucun pouvoir sur les autres ou le monde, mais tout pouvoir sur moi.

 

Et c'est bien ainsi que je comprends la révolution intérieure. C'est le fait de cesser de vouloir changer les autres et le monde et de se tourner d'abord vers soi meme. C'est un transfert progressif de l'ego qui vit de la séparation et de la différence, vers ce quelque chose de plus grand en nous qui vit de partage et de communauté, ce dieu intérieur, cette âme, ce saint-esprit. Et c'est bien un changement de centre.

 

Une fois ce premier pas réalisé, et même si le chemin est long, commencent les changements, d'abord en soi puis dans le monde extérieur. Porter un regard compréhensif sur soi meme, en finir avec la révolte contre l'autorité, parentale ou professionnelle, commencer à faire les liens entre nos expériences et nos réactions, comprendre nos motivations, qui nous sommes, pour enfin commencer à sortir du négatif et à créer du lien et de la joie.

 

J'avance sur cette route et je remercie tous ceux qui la parcourent comme moi, à leur vitesse, dans leur référentiel religieux ou spirituel, car ils sont tous mes guides.

 

Je vous laisse avec un lien vers un blog sympathique, celui de Sandra, dédié à la révolution intérieure. Justement.

 

http://larevolutioninterieure.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires