Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 20:38
ce matin, les yeux mi-clos, ébloui par les lumières de la ville ou encore endormi je ne sais, j'ai regardé par la fenêtre la voie. Celle qui porte les trains.

Remontant tout le long d'un chantier de bourrage, de la fin vers le début, comme remonter dans le temps, de la voie dressée et bourrée jusqu'au engins, en passant par les tas de nouveau ballast recouvrant par petits tas blancs et poussiéreux les traverses de bois noirci.

On dirait les cailloux de la crique de la Verne, blancs et pointus, que j'allais jeter avec mon grand-père, sous un soleil de plomb. Si blancs et poussiéreux qu'après l'avoir jeté, après le dernier ricochet, on en voyait l'empreinte dans nos mains. Sous le soleil.

Nouveau ballast
le bord du quai semble presque
fraîchement repeint

Nouveau ballast
des ricochets sur la mer
les yeux mi-clos

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans architectes
commenter cet article

commentaires