Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 19:55
Octobre est arrivé, et déjà ce matin, du froid la morsure piquante.

matin d'octobre
des voitures les vitres
embuées

Dans la rue, marchant vers la gare, les pieds dans les traces d'hier, encore, sur le trottoir des miettes de feuilles foulées aux pieds par les passants

matin d'octobre
l'ombre du marronnier semble
frissonner

matin d'octobre
du sequoia les feuilles
doigts engourdis

Dans mon train également ce matin, l'arrivée du froid prend par surprise tous ceux qui, comme moi, d'une veste d'été s'étaient vêtus ; à chaque gare, par les portes qui s'ouvrent, il rentre, invisible, et une vague de frissons parcourt les passagers de la porte jusqu'aux banquettes.

L'automne est un voyageur sans bagages.

Dans le train, toujours, aux vitres quelques gouttes, traces d'une averse matinale.

Octobre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article

commentaires

marlou 03/10/2009 16:42


Ton automne fait frémir...