Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 21:08

l'automne est une saison sonore.

 

Aux chocs secs des bogues de marrons chutant sur le trottoir, aux chuintements plus ou moins humides des feuilles mortes glissant, rapeuses ou détrempées, sur le trottoir, au chant si doux des dernières sautes de vent avant les premières rafales, répond le timbre des gouttes encore légères, petites cimbales avant le tambour de la première pluie battante...

 

et sur la ligne qui surplombe le trottoir, étirant ses torsades de cable noir comme un long, si long réglisse, les longues queues des bouvreuils dessinent comme un ballet, comme ils tournent et se retournent...un ballet de torsions, un ballet de robinets et de plumes, dansant, virant...

 

j'aimerais tant revoir cet été que je n'ai pas vu passer, ramener les fruits sur les arbres, et les altéas que j'ai croisé sans presque y penser, et les boutons charnus des roses trémières...

 

mais dans les buissons luisent les baies rouges et orangées de l'automne, sur les ormes déjà s'étirent de longues lignes de feuilles jaunes et blanches, comme des guirlandes, ou des cheveux blancs qui jour après jour, dans les feuillages, tracent le temps qui passe...

 

et sur la pelouse, et dans la rue, s'entassent comme on se rassemble, des groupes de feuilles mortes fripées, séches et colorées, attendant de s'envoler à nouveau, en arabesques chuintantes...

 

l'automne chante sa chanson de chutes, de poils, de cheveux et de feuilles, sur un fond de vent dans les arbres, passant par les trous du feuillage, et qui n'en finit plus de siffler

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans humeur
commenter cet article

commentaires