Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 19:56

Note: Jeanne m'a contacté pour pouvoir participer au défi, elle semblait avoir des difficultés à publier le texte. Peu importe pourquoi. Voici son texte :

 

De quelle couleur étaient ses yeux ?


Nous nous étions donné rendez-vous sur le petit chemin qui longe la côte... Cette belle côte si bien nommée !

Quelques bâteaux étaient amarrés. Il mit sa veste "Denimes" sur le sable nous nous sommes assis.



J'avais 18 ans, venant de l'est de la France, je connaissais mal cette région qui m'éblouissait à chaque tournant. J'étais venue passer quelques jours de vacances à Hyères les Palmiers, chez une amie de ma mère. Amie très rigoriste et précieuse qui ne convenait pas à mon tempérament de fille sauvage. Les reflets d'or du soleil brûlant dansaient au loin sur les îles du même nom, pour se confondre avec le ciel de la mer d'huile touchant l'infini pour me donner la dimension de l'immensité.



Le grand garçon qui était auprès de moi venait du Nord, de ce Nord d'où les vikings ont la couleur des yeux délavés et usés à force de regarder au loin. Avec ses cheveux blonds, il me plaisait, nous recherchions nos similitudes, je le retrouvais en cachette. Emue d'être près de lui, de me noyer dans son regard me faisait défaillir ! J'aimais en rechercher la teinte exacte... Selon les nuages qui passaient dans le ciel, ils n'étaient ni gris, ni vert. Je regardais encore et encore recherchant sur la palette du peintre de quel mélange ils étaient faits. Il me disait nous sommes semblables nos yeux reflètent cette couleur que tu recherches en moi. Sensation étrange de pouvoir plonger jusqu'au fond de l'âme.



Ce temps est si loin, pourtant je ressens encore ces vibrations de bonheur qui me transportaient vers un univers inconnu ou tout serait de la même teinte... Non pas ce celle qu'Edith chantait si bien "La vie en rose" mais de cette teinte dont les mamans habillent les petits garçons ! Je me voyais déjà tenant un poupon dans les bras.



Ce temps est loin, très loin, nous ne nous sommes jamais revus. Mes yeux n'ont pas changés de teinte, mes cheveux ont blanchis ce qui fair ressortir ce regard au ton indéfinissable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catheau 21/09/2011 16:47


Tout un amour de jeunesse qui tient dans un regard : n'est-ce pas toujours ainsi ? Merci de nous l'avoir rappelé.


Moog 23/09/2011 20:37



merci à Jeanne



Tricôtine 20/09/2011 23:55


Merci Moog d'avoir relayé le texte de Jeanne !!! la pauvre attendait de rentrer dans la communauté !! très sympa à toi de l'avoir épaulée !! bonne nuit bleue !!!


Moog 23/09/2011 20:48



oui au début je n'ai pas compris, et puis je me suis dit après tout pourquoi pas


et c'est un joli texte qui contribue bien au défi



Jeanne Fadosi 20/09/2011 11:58


Un souvenir émouvant des premiers rêves candides ... avec douceur mais sans regrets excessifs.
Merci de ce partage
Jeanne Fadosi (une autre Jeanne)


Moog 23/09/2011 20:50



merci pour Jeanne Jeanne



ADAMANTE 19/09/2011 23:22


Un souvenir qui remonte du fond des yeux pour se perdre dans l'infini du ciel... nostalgie.


Moog 23/09/2011 20:53



mélancolie aussi mais magie quand même



Marie de Cabardouche 19/09/2011 23:15


Souvenirs empreints d'une douce nostalgie...
Parfois les vies rêvées sont les plus belles.
Si avec les années les yeux ne changent pas, c'est qu'ils gardent tout au fond d'eux tous les moments heureux...


Moog 23/09/2011 20:55



les yeux ne vieillissent pas vraiment, même s'ils s'entourent de rides. on retrouve toujours ce mélange de couleur et d'émotions même après vingt ans de séparation