Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 11:54

il y a dans la forme des arbres meme, alors que depouilles de leurs feuilles, branches nues collees au tronc exhibant les nids desertes des oiseaux repartis vers les pays chauds, ils se dressent dans l air froid du matin, dans leur forme meme comme une presence, un mouvement, une esquisse de leur propre identite, presque une signature

 

et tout au long de l'avenue, de ces marronniers en enfilade, qui se ressemblent tous quand ils portent feuille, soudain apparaît l'aspect individuel, le message délivré sans mots, presque un caractère ?

 

sur le quai de la gare des traces de plâtre signent l'espace, traces espacées dessinant plus que l'espace enclos dans leur perimètre, plus que l'espace occupé au sol, plus que la vitesse suggérée par les projections, éclas, coulures...ces traces rassemblées, cette densité, c'est déjà le début, la vie qui danse...

 

la fumée s'échappant de la cheminée de la mairie, bientôt du panache initial partant à l'assaut des nuages ne reste qu'un achipel s'éparpillant en ilôts de plus en plus éloignés, de plus en plus flous, de plus en plus clairs, jusqu'à disparaître

 

et les ilöts se dispersant, partent à l'assaut de l'inconnu, portant sur des territoires lointains, la signature de leur coposition, et les promesses d'un recommencement

 

comme les derniers instants de l'année en cours, et les premiers de l'année nouvell...

 

nouvelle année

la pie qui chantait hier

où est-elle ?

 

nuages gris

sur les dalles de pierre

piments écrasés

 

bonne année à tous

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans haibun
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 01/01/2011 17:22


Bonne Année Moog. Toujours très beaux textes. Les arbres. Quand on peut les voir, l'hiver, dans toute leur majesté, c'est à dire isolés et sans qu'ils aient été taillés, on peut en reconnaître les
essences simplement à leur port et à l'agencement de leurs branches branches. :}


Moog 01/01/2011 18:30



Oui, on peut reconnaitre les essences, et distinguer la part de reinterpretation du standard original dans chaque individu. En ce sens, les branches dénudées révèlent un vrai caractère, avec le
double sens de personnalité, et de dessin structurant l'espace. Et avec les jours, ces caractères deviennent plus perceptibles, plus lisibles. :}



quinta 01/01/2011 14:15


comment te dirai-je des voeux qui en seraient vraiment, qui tiendraient compte à la fois de la double volonté du ciel et de la terre, de l'homme et de l'Eternel ? Eh bien, ces voeux-là, je te les
souhaite...

Phil


Moog 01/01/2011 15:30



Je les accepte et te les retourne, avec leur double couche de tonnerre et de bois, de feu et d'altitude, de vent et d'océan insondable...



marlou 01/01/2011 09:06


Tes mots traversent l'ame des choses, c'est saisissant...
Meilleurs voeux à toi et aux tiens pour 2011


Moog 01/01/2011 15:30



Bonne et heureuse année 2011 à toi aussi