Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 21:40

ça y est. Les marronniers de la rue ne sont plus des squelettes secouant dans le vent leurs branches chargées de pluie

 

et c'est un plaisir de voir de ces boutons cramoisis sortir des feuilles, lentement, comme une chenille de son cocon, corolles blanches et vertes qui peu à peu enflent et se déploient, voiles

 

tandis que les cerisiers du japon sont déjà couverts de fleurs blanches ou roses, que partout de partout surgissent feuilles comme des fleurs, et fleurs comme des feuilles

 

et leurs couleurs soulignent le plumage abîmé, noir strié de bruns et de gris passés au sortir de l'hiver, des merles et corbeaux

 

qui préparent en secret leurs nouveaux habits pour le Nouveau Parler

 

les marronniers

leurs jeunes feuilles

se déploient

 

les yeux de mon fils boudeurs

sous sa frange coupée

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans haibun
commenter cet article

commentaires

Snow 21/03/2011 05:39


Allo Moog, le printemps anime merveilleusement ta plume.. Si tu viens chez moi Moog aujourd'hui, tu verras le spectacle qu'il y a devant l'endroit que je t'avais suggéré..
Bises


Moog 21/03/2011 20:46



salut snow


le printemps arrive, en ce moment j'ai du mal a sortir du mode reverie et des obsessions du boulot, quelle horreur


je vais voir chez toi ce qui pourrait peut-etre, un jour...


:D



marlou 19/03/2011 20:17


Un moment de subtil bonheur bien saisi par ta plume !


Moog 19/03/2011 20:43



trop gentille marlou. c'est tres dur de décrire cette beauté fragile, qui n'est observable que pendant les quelques jours ou les feuilles se déploient



Nounedeb 19/03/2011 16:48


Deux printemps, celui de la végétation, explosion généreuse évoquée en trois vers; celui de l'enfance, bouillonnements contenus...


Moog 19/03/2011 20:44



oui. Dans les deux cas c'est un élan de vie qui s'exprime dans un style qui lui est propre



Séri 19/03/2011 11:38


cerisiers roses
fragiles et délicats
mes yeux ravis


Moog 19/03/2011 20:45



cerisiers roses


passé le coin de la rue


leur parfum encore



L'Oeil qui court 18/03/2011 22:44


Cette beauté du printemps qui sied tant à la poésie


Moog 19/03/2011 20:45



tous les jours lui siéent, mais c'est vrai que la beauté des fleurs est immédiatement accessible