Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 21:09

Je reviens juste de deux jours passés au milieu d'une tempête de neige, à regarder les flocons tomber dans la lumière des phares,

 

alternant averses pointillistes de grésil, chutes de lambeaux de cotons s'écrasant sur le pare-brise, croûtes de verre pilé qu'un rien embrasait, et les étoiles du ciel dansant devant les lampadaires

 

et toutes les nuances et les tailles de copeaux de glace, que le dégivrage faisait ou non hésiter quelques instants avant de se fondre dans une dizaine de rigoles étoilée par la lumière crue des néons, jaune ou blanc tranchant sur la peau de velours si sombre de la nuit

 

tandis que les poids lourds nous doublaient, ombres immenses passant à toute vitesse sur notre gauche, dans un grand appel d'air qui nous faisait frissonner autant que la voiture

 

oh, j'ai vu tant et tant de ces ombres, tant et tant scruté les flammèches blanches de poussière de neige qui dansaient sur la route devant nous

 

et tandis que les voies de l'autoroute devenaient une piste marbrée d'ornières, tandis qu'autour de nous peu à peu, sur le pare-brise et les voies adjacentes, la neige gagnait peu à peu du terrain

 

tandis que la voiture grognait et grinçait sur les plaques de neige et que peu à peu l'autoroute cédait la place à une route de campagne, à un tapis blanc aux motifs soulignés par les feux rouges, ces pièges, la peur a reflué

 

au matin, de cette traversée, à la vue du pays tout entier recouvert de blanc, seulement la joie, et le froid

 

nuit noire

devant les phares flammèches

de neige

 

matin de neige

entre les branches corbeau

boule de Noel

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans haibun
commenter cet article

commentaires

quinta 05/12/2010 21:13


comme tu changes si bien le plomb en or...D'un moment difficile, tu sais faire un poème...

amitiés

Phil


Moog 05/12/2010 21:52



merci pour ce commentaire très gentil. Mais tu sais, je suis comme toi un orpailleur du quotidien. Ce soir là, j'ai été plus que jamais confronté au sentiment de ma fragilité et de mon
insignifiance, et réduit à contempler la beauté menaçante des forces déchaînées


amitiés à toi aussi, mangeur de kakis



marlou 05/12/2010 06:18


Tu es à la fois peintre et poète...Je m'en vais relire.


Moog 05/12/2010 09:24



les mots sont des images mentales, et j'essaie de décrire ce que je ressens, mais quant à me dire peintre il y a de la marge :D



Snow 04/12/2010 21:19


Allo Moog, j'étais contente de ne pas tenir cette roue.. puis on ne voit presque rien devant, quelques mètres seulement. Enfin, tu peux respirer.. t'équiper de pneus à neige, plus sécuritaire pour
la route. Tu t'es fait prendre, elle es arrivée en avance chez vos. Très beau billet encore une fois. Merci. Bises


Moog 05/12/2010 00:30



oui, un mélange de frayeur et d'émerveillement, accentué par un éclairage très contrasté, presque un monde en noir et blanc . Les pneus de base, ce n'était pas volontaire, mais une erreur de
l'agence. Au final, me restent les images...Bises



Nounedeb 04/12/2010 13:15


Salut Moog. Grâce à toi nous avons le meilleur.


Moog 04/12/2010 13:19



tu es trop gentille Nounedeb, je ne suis qu'un pèlerin sur la route, qui laisse ses yeux et ses oreilles trainer et lui raconter ce qu'il y a autour ;-)



Cécile 04/12/2010 12:13


Pour mieux apprécier, il faudrait pouvoir se mettre en pilotage automatique !!!!


Moog 04/12/2010 12:27



j'y étais presque...comme passager avant dans une ford fiesta non équipée de pneus neige sur un autoroute allemand sous la tempête...


ceci dit, c'est meilleur après :O