Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 08:31

Il est curieux, ce vent de septembre. Il suffit à transformer une journée ensoleillée en jour d'automne, il effeuille les arbres de la résidence, semant leurs feuilles sur la pelouse et les trottoirs, dans les haies.

 

Il promène des formations d'oiseaux de plus en plus grandes, en forme de cornes ou de v.

 

Et pourtant, il est si léger, si doux.

 

le vent d'automne

le feuillage des arbres

scintille

 

rayon de soleil

sur un rameau de thuya

s'est posé

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans haibun
commenter cet article

commentaires

Parisianne 04/10/2010 12:52


Belle évocation de ce vent d'automne.


Moog 04/10/2010 22:05



merci ! j'attends avec impatience les cercles crépitants de feuilles dans les rues, l'automne étant bien sec.



Nounedeb 03/10/2010 16:48


Salut, Moog. Il est bien, ce vent d'automne. Dresseur de pierres? pour les apprivoiser, ou à la manière d'Andy Goldsworthy - c'estpareil...


Moog 03/10/2010 18:15



Oui, je trouve aussi. Et quand il s'arrête on n'en a pas la tête farcie comme de la bise ou du mistral.


Dresseurs de pierres, c'est sorti de Nan Shan, maître jardinier. Les pierres dressées, prises aux lits de torrents ou sortis de la montagne, donnent une personnalité forte à des jardins
minimalistes, ce qui me paraît aller assez avec l'esprit du haiku.


Merci pour ton commentaire Nunedeb