Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 21:15

les îles sont mieux que des terres immergées, plus que des petits continents qui s'attraperaient à la pagaie, des territoires d'exception, où les grands rapetissent, les points cardinaux se perdent, les rivages s'étendent à l'infini

 

le vent les oriente, balayant la poussière et la chaleur par vagues, traçant des sillons de poussières, de sable, de terre parfois de feuilles

 

et si l'on ahane, le jour, si l'on s'y cache du soleil top chaud, si l'on y cherche l'air trop rare, si l'on s'y déplace dans le sens du vent, quadrillant les terrains limités, trouvant de ci de là des morceaux de continents et de saisons égarés

 

comme on y dort bien la nuit, quand entre la porte et les fenêtres laissées ouvertes le vent du docteur apaise les enfants énervés par la chaleur, rapporte la fraîcheur, sans déplacer la poussière sur la terre battue soudain froide

 

le vent de la nuit

étend ses bras ses mains entre

portes et fenêtres

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans stockholm
commenter cet article

commentaires

Séri 23/02/2011 23:25


encore une bien jolie balade...merci Moog


Moog 26/02/2011 19:08



de rien séri, et à bientôt



Jean-Pierre 22/02/2011 17:01


j'ai pensé à ce poème de Li Po
PASSANT LA NUIT AVEC UN AMI

Balayant, dissipant la tristesse des regrets éternels
sans se résoudre à s'en aller, buvant cent pichets de vin
Douce nuit, convenant à de purs propos
Lune claire et brillante, pas moyen de dormir
Se servir, se saouler, allongés dans la montagne vide
Près du ciel comme couverture et de la terre comme oreiller

Li Po ( L'Exilé du ciel)


Moog 26/02/2011 19:09



meric pour ce poème Jean-Pierre je connais encore mal la poésie chinoise, c'est toujours un plaisir



Nounedeb 22/02/2011 11:06


Dormir ainsi, confiant, dans les bras de la nuit.


Moog 26/02/2011 19:10



sentant sur sa joue


l'odeur de sel venant


par la fenêtre