Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 22:22

Je continue le tour, les fêtes m'ayant laissé un peu paresseux pour un temps, avec trois haikus de Momoko KURODA, également tirés de l'anthologie "du rouge aux lèvres", parue à la Table Ronde :

 

Douce journée.

Un de nous deux

sera seul un jour.

 

Ni la lune,

ni les étoiles,

mais la pivoine blanche.

 

Il faudrait

aller prendre froid.

Chant de milans.

 

Il y a beaucoup de haikus très évocateurs à trouver dans cette anthologie, mais cette auteure en particulier me fascine, par sa capacité à évoquer simplement le manque et la tristesse.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

La nonyme. 05/01/2011 08:00


Manque et tristesse! Cette nouvelle année sera, pour moi, sous le signe de ces deux mots.
Avec la joie qu'un peu plus loin, mais prêt de mon coeur, trois joyaux brilleront bientôt de mille feux. Finirai-je par parcourir avec eux ce pays, l'Algérie, jamais vu, et qui pourtant coule aussi
en eux, un peu.
Pour eux et pour vous qui venez de me faire découvrir cette auteure (et aussi un peu les haikus dont je me croyais réfractaire) BONNE ANNEE 2011.
A bientôt ici ou ailleurs.


Moog 05/01/2011 20:59



bonne année, et merci pour ce gentil commentaire...



Nounedeb 04/01/2011 07:49


Salut, Moog. Je n'ai qu'une petite connaissance des haïkus. J'aime savoir à quelle époque ils ont été écrits: j'ai l'impression qu'il est très difficile de les replacer dans une époque, tant ils
sont intemporels - et pour tellement ancrés dans le temps! Bonne journée. :}


Moog 04/01/2011 23:19



Salut Nounedeb. Ceux-là sont quasiment contemporains, mais tu as raison, une  bonne part des haikus ne vieillit pas ou peu. Dans certains cas, le sentiment est actuel mais la référence est
dure à percevoir parce que connectée à une littérature que nous connaissons très mal. Mais certains comme Ryokan, Issa ou Saigyo traversent les époques (cf plus tôt dans l'année dans la rubrique
parc à thèmes 3 poèmes de Saigyo)



Snow 04/01/2011 05:41


Je découvre cet auteur que j'aime beaucoup. Merci Moog Bonne paresse..


Moog 04/01/2011 23:20



Merci Snow, si tu peux mettre la main sur cette anthologie n'hesite pas c'est une merveille, que des haijins femmes et du coup une vraie fraicheur...