Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 19:46

Cette fois-ci à l'initiative de Jill Bill, belge et gourmande, le thème de la semaine : "plaisirs de bouche", pour les croqueurs

 

Parisien depuis toujours, et ancien employé du métro, que j'en ai parcouru des bouches, ouvertes sur l'extérieur, béantes ou mi-closes, montrant leur intérieur.ou le cachant derrière des volées de marches de granit, de bitume ou de métal

 

Je ne saurais dire laquelle m'a procuré le plus de plaisir. de celles dont on sort ou celles dans lesquelles on rentre

 

Et puis il y en a tant, des bouches...

 

des bouches sur lesquelles on marche, et qui porte le nom trompeur de "d'égout", elles qui métalliques et rondes comme des pepito sont posées au-dessus des entrées d'un autre monde souterrain.

 

Je me souviens d'un bar, tenu dans une tente militaire, où nous en avions fait des tables, de ces bouches, posées à même des buses de béton repeintes de couleurs vives.

 

Il y en aurait à dire aussi sur les buses...

 

Il y a aussi des bouches qui bien loin de refouler du goulot, aèrent...et dans les endroits clos où elles se trouvent, tunnels ou parkings, on les entend presque chanter, chanter pour l'air frais qui vient de l'extérieur, comme une coquille posée à même l'oreille et qui ferait entendre le son de notre intérieur à un escargot ou un bernard l'ermite

 

Alors au final, ces bouches, ouvertes, offertes, menant toujours à quelqu'un, à quelque chose d'autre, de différent, on apprend à les aimer...

 

Et même des années après, en plissant les yeux, en fronçant les sourcils, en se léchant les lèvres on le retrouve ce goût du premier intérieur qu'on a découvert, un monde entier qui s'est ouvert, et la bouche soudain n'était plus là, comme un autre passage elle s'est effacée devant quelque chose de bien plus grand, et de bien plus beau

 

oui, je crois que c'est ça qui caractérise les bouches, d'être placées là comme des fermetures, et de s'ouvrir sur un extérieur placé à l'intérieur

 

et c'est probablement ça qui me fait le plus plaisir

 

tes lèvres si rouges

et les vagues qui déferlent

le goût de l'écume

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

photo.bruno.grenoble.over-blog.com 02/11/2010 06:48


Ca me donne l'eau à la bouche

Amitiés Bruno


Moog 02/11/2010 09:53



Merci Bruno



Tricôtine 30/10/2010 17:57


Le plaisir de bouche n'est pas toujours celui qu'on croit !!! les bouches de métro ont pour moi le parfum de l'enfance humer cet air particulier me bouleverse à chaque fois que je remonte à Paris
!! merci pour ton écrit il débouche sur un bel album imagé !!! bon dimanche bouche bée


Moog 31/10/2010 11:35

Oui cet air du metro chaud et souterrain a le parfum des souvenirs merci Tricotine

Minik do 30/10/2010 11:04


Une belle mise en bouche, félicitations Moog.


Moog 31/10/2010 11:34

Merci do et bon week-end

Snow 30/10/2010 05:35


Allo Moog, j'aime beaucoup ce papier sur les bouches. Tu as une approche bien à toi que j'aime, poétique et rêveur. Super! Merci, bises et une belle fin de semaine!


Moog 30/10/2010 07:04



Merci Snow. C'est très gentil, j'essaie de trouver ma voix et le haibun est sans conteste ce qui me correspond le mieux. Bises



jill-bill.over-blog.com 28/10/2010 23:17


Bonsoir moog, je découvre ton blog... De la bouche à la bouche tu en as fait déboucher de toutes sortes... Original et spirituel jeudi poésie, merci à toi de la part de jill


Moog 30/10/2010 07:03



Curieux je croyais avoir répondu à ton commentaire, mais ces derniers jours mon adsl plante un peu.


Merci pour tes encouragements et pour ce joli thème que tu nous as proposé