Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 23:39

pour vous amis croqueurs, voici mon poème préféré de Baudelaire, tiré de Spleen et Ideal, "l'homme et la mer"

 

Homme libre, toujours tu chériras la mer

La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais a plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets;
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abimes;
O mer, nul ne connait tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets!

Et cependant voila des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs eternels, O frères implacables!

 

J'adore ce poème, j'y retrouve à la fois le mouvement de la mer, la mort et la vie qu'elle distribue, deouis sa position à la fois dans et hors du temps, les travaillleurs de la mer...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tricôtine 21/01/2011 19:05


je l'aime profondément moi aussi !!! merci Moog pour ton choix et ta participation ce jeudi sous une forme inhabituelle !! :0) bon week end


Moog 21/01/2011 19:57



Merci Pascale. J'essaie de participer tous les jeudis avec des poèmes un peu oubliés mais là manque de temps alors je suis revenu aux classiques...



Nounedeb 21/01/2011 11:03


Salut à toi, Moog. Je te livre mon ressenti, différent du tien. J'ai fait beaucoup de voile. Je sais quelques choses de la mer. J'ai lu beaucoup sur elle. Je n'aime pas ce poème. Je le trouve
convenu, une vision seulement intellectuelle.


Moog 21/01/2011 19:58



Et je le respecte d'autant plus que je ne connais pas bien la voile et que je ne retrouve pas dans ce poème de sensation de navigation. Je trouve que la mélodie des mots traduit bien le mouvement
des vagues, et certaines images me parlent, mais je suis un incurable romantique...Merci dans tous les cas pour ton commentaire



Lenaïg Boudig 21/01/2011 08:18


Et les travailleurs de la mer, on les trouve chez Victor Hugo. Merci beaucoup de nous faire relire ce chef-d'oeuvre de Baudelaire. Bon week-end, Moog.


Moog 21/01/2011 19:59



De rien Lenaig, moi aussi ça m'a fait plaisir, j'en ai profité pour relire rapidement mes préférés des fleurs du mal...



Snow 21/01/2011 03:40


Sur mer, ce temps qui courre au fil de l'eau fait perdre facilement toute notion. Merci de nous le faire relire. Bonne fin de semaine Moog. Bises


Moog 21/01/2011 20:00



A toi aussi Snow bonne semaine et des reflets argentés, dorés, et irisés...