Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 17:27

devant la fenêtre

une petite souris

l'oeil immense

 

matin d'été

tout nu dans le salon

devant un merle

 

comme écrasée

la feuille de marronnier

quelle chaleur !

 

du bout du doigt

les fleurs de tilleul

si collantes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article

commentaires

Nounedeb 04/06/2011 18:50


J'aime ces moments d'intimité sobrement décrits. J'approuve aussi ta réponse à Mitsuko. D'ailleurs, y-a-t-il vraiment un sens à faire coller la langue française aux contraintes du japonais. C'est
le respect de l'esprit qui compte, et la beauté du résultat. Amitiés.


Moog 05/06/2011 20:53



merci Anne, j'espère ne pas avoir trop versé dans le ton professoral


c'est un plaisir de lire les autres et de découvrir dans le haiku des vraies différences de style


bises



Mitsuko 03/06/2011 22:04


Bonsoir Moog,

Me revoici, pas encore en pleine forme, mais ça vient ...

Devant la fenêtre
Une petite souris
L'oeil immense bouge

Ce matin d'été
Tout nu dans le salon frais
Devant ce beau merle

Comme écrasée
La feuille du maronnier
Mais quelle chaleur !

Et du bout du doigt
Les fleurs de tilleul sauvage
Sont si coulantes ...

Juste pour le plaisir et aussi pour que tu comprennes bien comment ça marche ...

Un haîku c'est 5 syllabes, 7 syllabes, 5 syllabes ... jamais de rime ... Si je n'y pense pas, rappelles-moi que je dois te donner la façon de faire de vrais haïku enfin si tu le souhaites, bien sûr
...

Pardon de m'imposer, Moog ...

Bonne soirée et douce nuit à toi. A bientôt. Bisous, bisous.

SuperNana


Moog 03/06/2011 23:44



bonsoir Mitsuko


pour moi, le 5/7/5, tout comme l'absence de rimes, sont des indications mais pas des règles ; la seule règle qui tienne, c'est d'exprimer un ressenti de la manière la plus concise possible, pour
en dégager l'essentiel, le dépouiller de ses redondances


donc si tu vois une rime, chez moi en tout cas ce n'est pas un choix, mais une coincidence qui s'est produite, et que je me refuse à corriger. Mais c'est une position personnelle


Francis TUGAYE par exemple essaie de développer un haiku comprenant des échos volontaires, basés sur une alliance entre rime extérieure et assonance. Parfois le résultat est très réussi, peu
importe s'il ne ressemble pas à ceux de Basho, Shiki ou Ryokan, et d'ailleurs eux non plus ne respectent pas toujours le 5/7/5, quant aux rimes de ce que j'en comprends, en japonais le concept
n'a pas de sens


Daniel PY ou Anna avancent eux sur la voie d'un haiku minimaliste, dépouillé à l'extrême, dans lequel parfois il n'y a que deux lignes, et rarement 17 syllabes


je t'invite à aller à la rencontre de ces auteurs publiés chez l'Iroli, dans GONG ou PLOC! et dont les idées différent, ce qui à mon avis est la meilleure garantie d'avoir une production de
haikus de qualité. Trop d'uniformité, ce n'est pas bon en poésie


Ceci dit, merci de passer régulièrement et de faire des commentaires, car c'est à mon sens la meilleure façon de progresser. Tu ne t'imposes pas du tout, tu es mon invitée.


Mes haikus les plus réussis aux dires des autres :


 


dmanche matin


le soleil sur le mur


glisse


 


rue au matin


entre deux bouchées de pomme


le goût de la pluie


 


Bonne soirée à toi, bises


Moog