Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Moog
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
  • En mode (re)découverte de cet équilibre qui m'est propre. J'aime chanter, le tai chi, lire, écrire, rire...apporter du bien être aux autres et profiter du quotidien.
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 20:50
Ce soir en rentrant, grand jour à la sortie du boulot, nuit à la sortie du métro, les jours s'allongent de façon si visible.

Et le printemps déjà s'annonce, premières feuilles qui pointent, premières tâches de couleurs.

ciel d'hiver
cousue dans la doublure
la demi-lune

fin février
dans la haie accrochées baies
couleur de feu

fin février
même de loin si rouges
les bourgeons

Bientôt la fin de l'hibernation ?
Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 20:44
Ce matin, après le petit déjeuner, changement de programme et première sortie en vélo de l'année, au bois de Vincennes tout proche.

Sortant dans le jardin gelé, combien rouges sont les baies de la haie ! Ont-elles mûri pendant l'hiver ou est-ce la neige qui fait ressortir leur teint vermillon ?

jardin sous la neige
les baies rouges par grappes
on en mangerait

Les plantes préparent, petit à petit, leurs bourgeons, seul le camélia a commencé la floraison, et ses quelques fleurs rose et orange détonnent sur le décor blanc.

à côté de la piste
dans la neige les traces
des pas des chiens

Dans le bois de Vincennes, seule une bande étroite au milieu de la piste cyclable est dépourvue de neige ou de verglas, on glisse en vélo comme à pied à chaque mètre.

anneau de vitesse
les oiseaux aussi semblent
voler en rond

Dans le petit bois de bouleaux tout proche, la neige et les feuilles mortes se cotoient dans l'harmonie, les troncs et les branches nues n'ont rien de désolé. Les chants des oiseaux, corneilles, mésanges et pies, semblent tout proches.

le bois sous la neige
la pie au pied de l'arbre
je l'ai perdue

Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 13:51
Avant d'aller au marché, sous la petite pluie gelée, quelques minutes pour donner du pain, aujourd'hui de vieilles pitas, aux canards, avec mes deux garçons, sur les bords de Marne tout proches.

Tout un programme : trouver les canards d'abord, puis couper la pita en morceaux assez petits pour qu'ils les mangent, puis les lancer en rafale, pas facile pour les petits doigts gelés, ni pour les bras engoncés dans les manteaux d'hiver...

Au loin, sur la berge d'en face, un arbre aux branches dépouillées est devenu un immense perchoir pour la colonie locale de mouettes.

Au milieu du festin, une mouette vient se poser au milieu du groupe de canards ; après l'avoir vue évoluer en gracieuses arabesques, elle semble si petite, et si comique avec son sourire permanent...pour quelques instants elle reste dans le groupe, sans chercher à manger les miettes qui flottent tout près.

De temps à autre, un oiseau passe en rasant la surface, longeant la rive, canard colvert en quête de son groupe, oie, parfois même un échassier.

Et le saule, ses feuilles amassées sur la berge, trempe jusque dans la rivière ses branches jaunâtres qui arrêtent un instant, et parfois pour des jours, les branchages descendant le courant.

Et l'eau ce matin, d'un vert si sombre, luit des reflets des gouttes de pluie et des remous des avirons.

Ce matin, pas de ragondin.

Pluie verglaçante
sur la rivière aussitôt
disparue

bruine de Janvier
les cols verts rassemblés
autour de mes miettes

Repost 0
Published by Moog - dans haibun
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 20:54
Sur le chemin de la gare, ce matin, marchant sous la bruine, les mains dans les poches, sous un ciel gris et dense. Trottoirs luisants, un air frais sans être froid, et de temps en temps le chant perçant d'un oiseau, deviné plus que vu sur une antenne, une faitiere, une branche.

Curieux hiver qui n'a pas fini de digérer les feuilles mortes de l'automne, et déjà arbore, au bout des branches des arbres, des bourgeons saillants. Mon camélia s'y est trompé, qui a sorti ses plus belles fleurs roses et oranges au milieu de janvier.

matin d'hiver
les premiers bourgeons
vert tendre

le regard fier
d'un pigeon trônant
sur une haie

fin janvier
du bouleau les feuilles noires
encore attachées


 
Repost 0
Published by Moog - dans agora
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 22:11
Ce soir en rentrant à la maison, joie de recevoir le deuxième tome du vent dans les saules, collection blanche, et d'avoir à nouveau l'ensemble qui me manquait depuis plus de vingt ans.

Ce livre magique qui revient dans ma bibliothèque, quel heureux présage pour l'année 2010, vouée aux retrouvailles et à la poursuite sur la route engagée en 2009, vers plus de sérénité et d'épanouissement. Et plus d'attention à la beauté du monde qui m'entoure.

ce soir d'hiver
même le croissant de lune
semble plein
Repost 0
Published by Moog - dans agora
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 20:18
Au milieu de l'hiver une parenthèse de douceur : clémence des températures, absence de véritable pluie, et au sortir de la gare, l'odeur fumée des feux de bois.

du feu de bois
l'odeur presque les
étincelles

Est-ce l'âge qui s'en vient, ou le hasard qui fait de cette odeur une clef, j'ai l'impression soudain de revoir tous les âtres de mon enfance, et l'odeur des feuilles qu'on y faisait brûler, la peau tendue et brulante du front après quelques minutes, et une fois refroidi, le délice de retourner rôtir.

Plus tard, les flammes enveloppant instantanément un mégot de blonde, le thé chauffant sur les braises pendant la garde, les livres lus au coin du feu, et le monologue content et repu du feu, interrompu de temps à autre par le craquement brusque d'une bûche;

dans le froid
presque réchauffé devant
le tas de bois
Repost 0
Published by Moog - dans agora
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 20:24
Après une période voulue d'abstinence, me voici de retour, doucement, comme la lumière du jour en fin d'après-midi. Pendant un mois, ne plus écrire, seulement marcher...

marchant dans le vent
sur ma peau le duvet
de la bruine

Avec la pratique, je sens peu à peu l'énergie s'immiscer au creux de mes paumes, au milieu d'un wagon bondé je relâche et ouvre mes bras, respirant tout entier.

Et le monde change, d'un jour à l'autre insensiblement, mais sur la distance, tellement.

Merci à tous ceux qui, passant sur ces pages, y laissent un peu de leur temps et de leurs mots.

Moog
Repost 0
Published by Moog - dans agora
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 20:20
nuit mauve
sous la neige fraiche
à peine la piste

mi-décembre
dans l'air coupant les flocons
tombent-ils ?

sur la neige fraîche
un corbeau clignant de l'oeil
et un tilleul nu



Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 22:27
Parti ce matin, derrière les nuages, le bruit d'un avion à réaction, si plein.

Juste après la pluie, les marronniers si nus, pourtant brillant de mille feux.

Du trottoir le scintillement sous les lumières de la rue, au rythme des pas.

L'éclairage permanent change le monde et le fige, mais aux limites, joie de retrouver les petits détails sans nom qui dans l'instant replongent toujours anonymes dans l'obscurité.

Les dernières feuilles n'ont nulle part où tomber.

matin de décembre
dans la bruine une étincelle
déjà disparue

Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 13:44
le nid déserté
dans le marronnier nu
arbre dans l'arbre
Repost 0
Published by Moog - dans haiku etc
commenter cet article